Un jour, un grand incendie se déclare dans la forêt…

Tous les animaux, terrifiés, observaient impuissants ce désastre.

Seul le petit colibri, aussi frêle que déterminé, s’active en allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec, qu’il jette sur le feu, recommençant son manège sans relâche.

Au bout d’un moment, le tatou agacé par cette activité à ses yeux inutile lui dit : 
– « Colibri ! Tu n’es pas un peu fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » 
– « Je le sais, répond le colibri, mais moi, au moins, je fais ma part. »

La légende raconte que chaque animal se sentit concerné, que chacun à sa manière fit sa part et que la forêt fut sauvée.

Cette légende amérindienne a inspiré Pierre Rabhi pour créer son mouvement.
Retrouvez le mouvement Colibri sur le site: www.colibris-lemouvement.org

La légende du petit colibri nous enseigne que l’individualité est une faiblesse alors que l’entraide est une force. Il est essentiel que nous soyons conscients que le geste de tout un chacun compte et que nous sommes tous acteurs de notre propre vie !

Voilà ce que devrait être notre société et ce que l’on devrait apprendre à nos enfants à l’école !!


Et comme le dit un proverbe africain, 
« Des millions de fourmis, ensemble, peuvent soulever un éléphant. »

Photo de couverture libre de droits.