Le druidisme contemporain

Souvent, quand on pense au druide, l’image qui nous vient est un homme à la barbe blanche qui porte une longue toge, style Panoramix d’Astérix et Obélix. Le druidisme appartient pour beaucoup de gens au royaume de l’imaginaire, des contes de fées. Si certains ont conscience que le druidisme fait partie de l’histoire des pays celtes et de la plupart des pays Européennes actuels, la compréhension de ce que cela veut dire reste abstraite et les druides un souvenir lointain.

Et si je vous disais que le druidisme est toujours vivant et connaît même une vraie renaissance en ce moment? Est-ce que cela veut dire qu’on va voir plus d’hommes barbus vêtus de toge dans les rues?
Pas vraiment. Je parle d’un druidisme plus contemporain, une philosophie de vie et pensée spirituelle qui respecte les valeurs et méthodes d’antan, adaptée à notre époque contemporaine. Le ou la druide contemporain(e) est en quête de transformation de soi. Ce sont des chercheurs de vérité qui suivent un chemin de vie empreint de simplicité, équilibre et harmonie. Le druidisme contemporain est né d’un besoin de plus de bon sens et authenticité. Toute la quête du druide contemporain est d’enlever ce qui est superflu ou vide de sens dans sa vie, de déconstruire les illusions et fausses croyances pour retrouver l’essence de chaque chose. Si le druidisme connaît une forte renaissance en ce moment, c’est parce qu’il répond aux besoins d’une grande partie des Occidentaux aujourd’hui.

Pour les habitants du continent européen, cette reconnexion au druidisme permet de retrouver leurs racines. Tout comme une plante ne puisse pas grandir sans racines, un être humain sans racines ne peut pas s’épanouir non plus. Les retrouvailles avec une tradition ancestrale originaire du continent européen offrent en quelque sorte un antidote aux excès de la culture de l’industrialisation et des conventions qui nous ont éloignés de la nature et déconnectés de la terre. Le druidisme permet de restaurer ce dialogue avec la terre et propose une lecture du monde extérieur qui mène à une compréhension des mécanismes intérieurs. C’est en étudiant, observant et surtout en ressentant le monde, que le druide acquiert ses connaissances sur le fonctionnement de l’être humain, de l’univers, de la réalité.

Dans une époque où le besoin d’équilibre entre énergie masculine et féminine se fait ressentir de façon de plus en plus urgente, le druidisme nous rappelle que cet équilibre est présent dans l’ordre naturel de la vie. Les deux présences et énergies ont autant d’importance et sont vitales pour maintenir l’harmonie dans le cosmos. D’ailleurs, le druide qui était un sage, guérisseur et guide spirituel élu par une communauté pour offrir conseil et guidance, pour organiser les rituels et faciliter le dialogue avec le monde invisible, pouvait être un homme ou une femme. Le masculin et le féminin représentaient pour eux deux voies distinctes qui trouvaient leur origine dans le même endroit et qui menaient à la même source unique.

Le druidisme apporte automatiquement une conscience écologique qui découle naturellement du respect qu’il voue au monde naturel. C’est une façon d’être présent à la vie, de ramener de la conscience dans tous les actes du quotidien en respectant les cycles de la nature et des saisons et en introduisant ses mêmes rythmes dans sa propre vie (par exemple via des rituels). Le druide s’intègre dans le dessein naturel, en lieu de manipuler le monde naturel pour l’adapter à sa volonté propre.

C’est une façon d’honorer la beauté de la vie et du sacré, de façon non religieuse, mais spirituelle. Une tradition spirituelle qui estime que le divin n’est pas isolé ou coupé de la vie, mais se trouve au coeur de la vie même, en chaque personne, chaque animal, chaque plante, chaque élément qui fait partie de notre existence. Chaque élément, eau-terre-feu-air a sa place et a une raison d’exister. Chaque humain a sa juste place et sa raison d’exister.
L’intention du druide est de trouver un moyen pour vivre en paix avec ce monde qui l’entoure, sans créer de chaos ou de destruction. Le/la druide contemporain(e) ne cherche donc pas à fuir la réalité, bien au contraire, c’est grâce à son observation et compréhension de la dynamique de la vie qu’il/elle contribue activement à la création de la beauté et de l’harmonie dans le monde. C’est un chemin de maîtrise qui implique qu’on devient entièrement responsable pour nos actions et décisions, car on voit la connexion entre toute chose et on comprend notre impact et rôle dans le monde.

Dans une ère où un nombre croissant de personnes se rendent compte que nous nous sommes compliqué la vie et que l’ego humain a perturbé beaucoup de choses, la simplicité de la voie druidique est rafraîchissante. C’est un chemin d’humilité, car le druide continue à apprendre tout au long de la vie, comme un éternel étudiant qui s’intéresse à tous les domaines qui éclairent la vie et qui voit le monde entier comme source d’enseignements.


♣ Si vous souhaitez partager cet article, vous êtes évidemment bienvenu de le faire en citant clairement l’auteur et le site source de l’article: « Cet article a été écrit par Anaïs Theyskens pour le site www.anais-jeanbaptiste.com » Merci pour vos partages ♣

2 Responses to Le druidisme contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *