L’éveil spirituel à l’ère du Verseau, ne peut pas se faire sans initiation dans la voie du féminin sacré. Car tout comme le soi humain qui est né en traversant le canal de naissance de la femme, le soi spirituel est né en traversant le canal de la déesse. Sans cette initiation, notre sagesse spirituelle acquise reste au niveau de la connaissance, précieuse en soi, mais dépourvue d’une vraie incarnation du soi supérieur qui vient de notre naissance spirituelle par la déesse.

Les hommes sont initiés dans la voie de la déesse en s’inclinant devant l’autel de Sophia et en lui offrant leur épée (qui est la symbologie exacte de la chevalerie). Non pas dans un acte d’assujettissement ou d’impuissance, mais dans un acte d’humilité et de dévotion à la source de toute vie. Par cet acte, l’homme prête serment de consacrer sa vie à l’harmonie et montre qu’il veut transcender l’ego humain.

Souvent, les hommes sont coupés de la déesse quand ils ont été élevés en l’absence du féminin (physique, émotionnelle ou spirituelle) ou par une mère trop masculine et castratrice, ce qui engendre un profond sentiment de solitude et des sentiments de peur, d’hostilité et méfiance envers le féminin en sa puissance.
Les hommes qui ont été initiés dans les mystères de la déesse (consciemment par la pratique spirituelle ou inconsciemment à travers la vie, par leur éducation) respectent et soutiennent les femmes dans leur puissance et n’hésiteraient pas à être le bouclier lorsque la femme a besoin de manier l’épée. Il faut qu’un homme soit familier avec les mystères de la déesse pour être aux côtés d’une femme dans sa puissance.

Alors que les hommes naissent avec l’énergie de l’épée et que leur défi est de ne pas se limiter à cela et de s’ouvrir à l’énergie du calice; les femmes reçoivent leur épée quand elles accueillent pleinement l’énergie du calice à l’intérieur et quand elles comment à créer depuis ce calice. Ce n’est que lorsqu’une femme permet pleinement à la déesse de la traverser qu’elle reçoit l’énergie de l’épée et qu’elle puisse avoir accès à son plein potentiel.

La constellation du verseau nous montre le chemin de l’unité du calice et de l’épée. Le verseau est l’échanson qui tient la coupe débordante dans les mains ou qui verse les eaux de la Source depuis le calice sacré. C’est le masculin qui donne une direction à notre énergie et qui permet de se manifester physiquement dans le monde matériel, et l’inspiration de nos créations nous parvient depuis la matrice féminine (le calice). Le féminin est le potentiel infini, le masculin est l’intention qui dirige nos actions. C’est en accédant au féminin divin et en utilisant le masculin divin pour manifester dans la matière que nos créations ne seront plus limitées par l’esprit et l’Égo et que nous serons capables d’aller au-delà du chaos.

You may also like

Pin It on Pinterest

Share This