Et au même temps, vous réveillerez en vous les mémoires de générations de prêtresses qui ont vécu et oeuvré sur cette terre pour incarner vous-même la force, la sagesse et l’essence de celles qui suivaient la voie de la Madeleine.

La Voie de la Madeleine est un chemin de guérison profonde, un parcours qui transforme les fausses croyances sur la féminité et qui guérit les blessures dues au fait que le féminin n’a plus eu sa place depuis des millénaires. C’est un chemin de réconciliation avec le masculin, grâce au fait qu’on récupère sa puissance et que le sentiment d’impuissance n’a donc plus lieu d’être. Il y a une vraie réconciliation avec le sacré car consciemment ou inconsciemment beaucoup de femmes en voulaient au divin du fait qu’elles se sont senties exclues.

Le feu de la colère se transforme en feu d’action: l’épée de Marie-Madeleine se place à l’intérieur et donne une force et solidité inimaginable aux femmes. Les femmes se redressent, prennent leur place, commencent à rayonner. Elles découvrent le potentiel créateur infini de leur énergie de femme et surtout elles ont (re)trouvé la force et la foi pour poursuivre leurs rêves avec l’énergie de la Madeleine en soutien.

Bien que cette initiation est un chemin d’alignement pour soi, vous vous préparez également à partager la médecine de la Madeleine avec d’autres femmes si tel est votre souhait. À partir de la deuxième initiation, vous saurez organiser des cercles de la Madeleine et à la fin du parcours vous pouvez distribuer les soins de la rose.

ÉLÉMENTS DE LA VOIE DE LA MADELEINE

 

  • Rituels sacrés de femmes
  • Histoire de Marie-Madeleine
  • Visites des sites sacrés connectés à Marie-Madeleine
  • Soins de la rose
  • Soins de l’utérus et des chakras
  • Initiations pour intégrer/éveiller les symboles sacrés des Madeleines (et éveiller la conscience de la Madeleine)
  • Onctions sacrées
  • Des temps de méditation
  • Etc.

Anaïs et la Voie de la Madeleine

Aujourd’hui Marie-Madeleine est l’épée qui me montre le droit chemin et le compas qui guide mes décisions, mais ça n’a pas toujours été le cas. Il y a 8 ans, quand elle s’est introduite dans mes méditations et canalisations, je ne la connaissais pas. Petit à petit elle m’a fait comprendre que non seulement je ne la connaissais pas, je ne connaissais pas le féminin et je ne me connaissais pas non plus. Elle m’a appris à me connaître, m’a montré les 1000 façons dont je me limitais et elle m’a ouvert la voie vers plus de douceur et plus de paix. Sans cette rencontre je n’aurais pas pu écrire « déposer les armes ». Et elle m’a donné la foi et la persévérance pour poursuivre ma quête de vie sans compromis. Elle m’a permis d’incarner ma spiritualité et aujourd’hui cette voie est dans mon sang, dans mes tripes, dans mon âme.

Elle a été d’une influence tellement salutaire dans ma vie que j’ai envie de partager ce baume. J’ai envie de rectifier son histoire, de la réhabiliter et de lui redonner une voix en permettant aux femmes de se reconnecter à elle et de réécrire son histoire ensemble. Elle a la force et les outils pour transformer les déceptions, tristesses et colères des femmes en feu qui alimente le renouveau. En somme c’est ça que j’ai envie de déclencher ou partager à travers cette voie : j’ai envie que les femmes soient motrices de renaissance dans le monde.

La voie de la Madeleine à Glastonbury

 

La mythologie de la terre Avalon (le nom mystique pour Glastonbury) est saturée d’histoires de la communauté essénienne qui est venue là pour rencontrer les druides et échanger leurs sagesses. Après la crucifixion Joseph d’Arimathie aurait emmené Marie-Madeleine et d’autres membres de la famille sainte avec lui et suite à cela elle aurait passé pas mal d’années vivant sur la terre Avalonienne y enseignant ses mystères.
Qu’on y croie ou pas, son énergie est bien tangible sur de nombreux sites et l’essence de sa philosophie spirituelle d’unité dans la dualité se voit reflétée dans le paysage de ce haut lieu énergétique. Au-delà de ça Glastonbury a une tradition forte de prêtresses vouées à la voie du féminin sacré et comme c’est le chakra du cœur de la terre, c’est le lieu idéal pour ouvrir son cœur au féminin divin sous toutes ses formes.

    Informations Pratiques sur la Voie de la Madeleine

     

    • Les initiations se passent à Glastonbury, Angleterre
    • Il y a 3 niveaux du chemin d’initiation : 3 week-ends de 3 jours répartis sur un an de temps
    • Entre les week-ends vous participerez à des réunions mensuelles en ligne pour faire le point sur le chemin de chacune et continuer à intégrer l’énergie de la Madeleine ensemble
    • Le prix de l’initiation comprend les initiations, les entrées pour les sites à Glastonbury, le manuel du cours
    • Vous serez invités à une réunion annuelle – une opportunité pour rencontrer toutes les autres “Madeleines », les femmes qui ont déjà terminé l’initiation ou qui l’ont débuté
    • Vous réservez votre logement et le voyage (regardez le guide ici).

    Témoignages

    J’ai toujours ressenti une forte connexion à Marie-Madeleine, mais il me manquait l’opportunité d’approfondir cette connexion. Donc lorsque Anaïs a ouvert la voie de la Madeleine, j’ai immédiatement dit oui !
    Mon cœur savait que cette voie pourrait me permettre de trouver un équilibre en tant que femme, mère épouse. Trouver un équilibre entre dans toutes mes dimensions, physiques, émotionnelles, spirituelles. Me permettrait d’explorer, d’assumer des capacités de guérison, de compassion, d’écoute, me permettrait de trouver un équilibre entre le faire et l’être, entre le corps et l’esprit. Je pressentais tout cela, comme si toute mon âme me criait que le moment était arrivé!

    J’ai su également que dire oui à cette voie signifiait que je ne pourrais plus jamais revenir en arrière : j’allais me retrouver véritablement, et j’allais m’autoriser à me montrer à montrer mon véritable visage.

    Il s’agissait de s’engager totalement au service de moi-même. Est-ce que mon entourage accepterait de me voir totalement ? est ce que la vie que j’avais construite jusque là allait pouvoir évoluer avec moi, passer un nouveau seuil ? de l’authenticité envers moi-même et les autres, envers la vie en elle-même. Il est difficile de résister à cette voie de vérité. A cette foi qui fait éclater d’anciennes façon de faire, d’anciens schéma, d’anciennes béquilles !

    Avec les femmes que j’ai rencontré tout au long de cette année, nous avons toutes vécu ce dépouillement, ces allégements, avec beaucoup d’émotion, avec une grande sincérité envers nous même et entre nous, avec une très belle chaleur et une sororité pure.

    Je me sens privilégiée d’avoir vécu ce parcours sur une année,  avec chacune de ces femmes, avec Anaïs.

    Aujourd’hui je peux dire que le chemin n’était pas évident, car de grandes peurs, de grandes blessures ont été affrontées. Il a fallu du courage pour avancer, mais tout ceci a pu avoir lieux grâce à toute la puissance et l’amour du Féminin, comme si toutes les femmes qui étaient passées par ce chemin avant nous nous portaient, nous consolaient, nous encourageaient.

    – Mylène

    Quand Anaïs Theyskens a mis en ligne la présentation de la 1ère retraite de la Voie de La Madeleine, j’ai tout de suite été appelée. Chaque mot résonnait en moi. Et notamment ces mots « guérison de l’utérus ». Atteinte d’endométriose, cela sonnait particulièrement juste.

    J’ai découvert qui était vraiment Marie-Madeleine. Nous avons retracé également la place du Féminin dans l’histoire. Car la Voie de La Madeleine ne se limite pas à Marie-Madeleine… elle est la voie de toutes les femmes qui veulent reprendre leur juste place et leur juste pouvoir en tant que telles. Les méditations et rituels m’ont permis de pouvoir « entraîner » mon intuition et de vivre une ouverture de cœur puissante. Nous avons visité des lieux sacrés, emprunts d’une très belle et très forte énergie.

    Nous avons exploré et expérimenté de multiples facettes de la Voie de la Madeleine. Ce chemin donne accès à de vrais « outils » de guérison, permettant de se reconnecter à des mémoires de vies anciennes, à des énergies oubliées. C’est une invitation à l’abandon dans la confiance, à l’ouverture du cœur et de l’esprit.  Ces stages sont pour moi comme des bulles de retour à soi. Ils me permettent de vivre un quotidien plus fluide, plus juste, plus aligné, malgré les soucis et difficultés que tout à chacun peut vivre. Je sais que je n’ai pas emprunté la Voie de la Madeleine par hasard, et qu’elle a enclenché un travail de guérison personnelle conséquent. Elle m’a reconnectée à moi-même, à mon essence originelle, à mon être sacré. C’est un chemin vers la Vie dans tout ce qu’elle a de plus beau et de plus magique à offrir.

    – Emmanuelle Rogé

    Pin It on Pinterest