2021 était l’année de la rose, un éveil et émergence de la conscience et l’importance de la Mère Divine dans le collectif.

2022 se construit sur cette énergie. Nous ne basculons pas tout simplement par magie d’une dynamique énergétique dans une autre, nous transitons doucement de l’un vers l’autre entre la période entre Yule et le 2 janvier, la fin de Yuletide et la première nouvelle lune de l’année. Nous sommes accompagnés dans cette transition par l’odeur et l’énergie de la rose.

2022 va être une grande année pour beaucoup d’entre nous. Le titre qui décrit cette année est « L’œil du cyclone », ce qui exprime le ressenti que nous sommes arrivés au milieu d’un processus, au cœur de la crise que nous traversons collectivement. Nous sommes à mi-chemin d’une transformation. Le titre fait aussi référence à une posture intérieure à adopter pour nous aider à naviguer les défis de cette année, prendre en compte les opportunités et difficultés qui font surface grâce à la numérologie de cette année.
Le premier chiffre de cette année est le 6 (2+0+2+2). En numérologie le six est le chiffre de l’amour et du soin, le désir de créer et nourrir des relations harmonieuses, d’être au service. L’ombre de ce chiffre est une fermeture d’esprit, le fait de se focaliser trop sur des détails ce qui empêche d’avancer ou le sacrifice. Un rappel donc de trouver l’équilibre et de fonctionner depuis le cœur, sans nous compromettre. On nous demande d’être debout dans le cœur et d’être debout dans notre vérité en même temps, de partager notre soi authentique avec compassion, pas crier nos vérités depuis notre tour d’ivoire. Cela peut sembler évident, mais ce n’est pas facile dans un monde qui est de plus en plus polarisé (sur la surface).

Dans le tarot, la sixième carte est la carte des amoureux. Cela indique des choix importants qui s’imposent, des choix qui nous demandent d’écouter notre cœur et notre intuition (le principe féminin) et d’honorer le mariage intérieur entre le masculin et le féminin. Nous apprenons que notre réalité n’est pas noire ou blanche, mais que chaque être humain est un éventail d’opinions, vérités, énergies, connaissances, points de vue. Il n’y a pas deux personnes qui sont entièrement d’accord sur tout ou qui sont entièrement en désaccord sur tout. Quand nous restons dans le cœur, nous pouvons toujours trouver un point de connexion. Nous avons besoin de garder le cœur et l’esprit ouverts envers des personnes avec des opinions divergentes.

Tous les chiffres deux qui apparaissent dans l’énergie de cette année peuvent mener à des interprétations et expériences très différentes : nous pouvons expérimenter cette année comme la confrontation douloureuse entre des opposés, ou comme une rencontre fertile entre des compléments. Cela indique que les tentatives de diviser l’humanité en deux camps vont sans doute continuer, mais que nous n’avons pas besoin d’écouter ou participer à cette réalité.


Les symboles sacrés qui accompagnent cette année nous donnent des informations sur comment traverser cette nouvelle année : l’étoile de David est la structure sous-jacente de l’année : l’unité entre l’épée et le calice – le féminin et le masculin, le jour et la nuit, etc. Une autre représentation de cette énergie et le vesica pisces : l’unité entre notre soi spirituel et notre soi matériel, entre toutes les polarités dont nous sommes composées. À nouveau, le message est: restez centrés. Concrètement, le fait de rester au centre implique le fait d’honorer différents points de vue sans compromettre nos valeurs ou diminuer notre vérité, être assez curieux pour écouter les autres et avoir le courage de remettre en question et réviser nos certitudes. L’extrémiste en nous va être mis à l’épreuve. C’est une année pour démanteler nos structures intérieures dogmatiques et rigides, nous mettons fin au patriarcat en nous pour faire de la place pour l’union sacrée en nous (la structure du vesica pisces), pour faire l’expérience de l’hieros gamos ou les rites de mariage sacré en nous. Nos structures sociétales sont bien évidemment un reflet de nos structures intérieures, nous ne pouvons pas espérer générer un changement durable sans adresser les structures limitantes en nous. Si nous souhaitons arrêter les élans autoritaires dans notre monde, nous avons besoin de rencontrer le dictateur en nous. Où est-ce que nous sommes trop rigides dans notre jugement de nous-mêmes ou des autres ? Où est-ce que notre besoin de garder le contrôle se manifeste le plus ? Où avons-nous tendance à vouloir décider pour les autres ? Nous avons besoin d’accepter que chaque être humain a choisi un autre chemin de guérison dans cette vie-ci. Même si certains chemins nous paraissent plus durs que d’autres.
Marcher le chemin de milieu nous placera dans le cœur et au centre du vesica pisces : la mandorle – c’est ici que nous pouvons créer depuis le temple souverain du cœur sans avoir besoin de tomber dans des extrêmes. La mandorle nous oint à la conscience christique en nous. Nous recevons la structure bénéfique et le soutien du masculin divin SI nous nous ouvrons à recevoir la mère divine en nous d’abord. La mandorle est la matrice de la mère divine et représente en même temps le poisson qui nage dans les eaux amniotiques de la Mère : Nous avons besoin de nous abandonner au flux de la mère. La mère est la porte vers la conscience christique. La Conscience de l’unité est notre objectif et la lumière qui nous guide cette année.

Le centre du vesica pisces est aussi l’œil d’Horus (le 6e chakra), l’esprit illuminé, une invitation d’évaluer la réalité depuis différentes perspectives, de pratiquer la compassion au lieu du jugement, le discernement au lieu de la paresse intellectuelle. L’énergie de l’esprit éclairée qui regarde toujours les choses depuis une perspective élevée et une vue d’ensemble, pas depuis l’égo blessé ou un état émotionnel perturbé. Peut-être que vous avez remarqué que certaines de vos allégeances ont bougé au cours des deux dernières années. Des personnes sur qui vous pensiez pouvoir compter, des personnes dont vous pensiez que c’étaient des âmes sœurs ont disparu de votre vie. Tout d’un coup vous remarquez que vous avez plus en commun avec des personnes qui sont à l’autre bout du spectre politique que vous, des personnes qui adhèrent à d’autres religions, idéologies, qui ont d’autres styles de vie, etc. C’est ici que nous accédons à la vraie liberté: dans la capacité de toujours garder un esprit et un cœur ouverts pour recevoir les histoires des gens. Quand nous sommes capables de lâcher toute idée préconçue et de ré-évaluer la réalité depuis le moment présent. Cela demande une vigilance constante pour ne pas tomber dans des pensées dogmatiques ou des idées et vérités rigidifiées en nous et de continuer à cultiver une curiosité vivante et vibrante envers la vie.

Le chiffre 6 fait aussi son apparition dans notre réalité dans la forme de l’Hexagone : la structure du nid d’abeille, qui nous rappelle l’importance d’une tribu soutenante et fonctionnelle. Il sera très important dans l’avenir d’être entouré de et connecté à, des âmes bienveillantes qui nous accueillent inconditionnellement et pour qui on peut faire la même chose. Sur une échelle individuelle l’hexagone est une des structures dominantes de notre ADN et est la forme des cristaux d’eau, en tant que structure dominante de notre organisme, elle est signe de bonne santé. La même forme est présente dans notre cortex entorhinal, où elle donne forme aux cellules du réseau qui collaborent avec les cellules d’espace et de place dans notre hippocampe. En autres mots, c’est la structure de notre GPS intérieur. Plus nous explorons et découvrons de nouveaux paysages physiques, intellectuels, émotionnels, spirituels, plus nous développons des cellules «espace » et plus nous créons des possibilités pour nous-mêmes. Nous développons notre boussole intérieure ce qui nous permet de naviguer vers de nouveaux territoires inconnus. Cette capacité de naviguer l’inconnu se développe exponentiellement cette année : faites vous confiance et abandonnez-vous au flux de la vie, nos actions spontanées et curieuses seront récompensées. Prenez cette action radicale, écoutez le conseil que votre cœur vous souffle depuis tout ce temps et élargissez votre horizon. Pour beaucoup il y aura une restructuration totale de leurs géographies intérieures, de toute structure d’organisation et soutien qui aura des effets sur la réalité extérieure. Beaucoup de personnes vont déménager pour se brancher à la terre de leur cœur, pour être proches de la tribu qui les soutient, la plupart d’entre nous seront amenés à radicalement altérer des aspects fondamentaux de notre vie.

L’hexagone implique aussi une accélération rapide et radicale et un changement soudain et imprévu de climat (littéramment et figurativement). Des nuages hexagonaux se forment au-dessus du triangle des Bermudes, le signe visible de vents verticaux soudains et extrêmement rapides. Notre réalité s’accélère, les codes de lumière que nous accédons s’accélèrent, notre évolution s’accélère. Pour atteindre la vitesse nécessaire pour nous synchroniser avec la rapidité de tous les changements énergétiques, nous avons besoin d’être dans notre point de silence intérieur : l’œil du cyclone.

Parlant de l’œil du cyclone : un autre hexagone est important cette année, celui de l’orage gigantesque au-dessus du pôle nord de Saturne, la sixième planète dans notre système solaire. Saturne est bien sûr la planète des limitations, des restrictions, de l’ordre, des responsabilités, de la structure, encore une confirmation que nos structures limitantes vont être mis sous pression jusqu’à ce qu’elles craquent.

Le six n’est pas le seul chiffre de cette année, nous pouvons également diviser 2022 en 20 + 22. La 20e carte du tarot est le jugement et la 22e le fou. La carte du jugement confirme des choix importants à faire cette année et nous invite aussi à revoir des choix posés dans le passé : est-ce qu’on a toujours pris la bonne décision, est-ce qu’il y a certains choix de vie qui ont besoin d’être revus et corrigés ? Le fou, une figure mercurienne, nous dit de nous attendre à des choses inattendues, surprenantes cette année et indique un GRAND saut de confiance. Il nous apportera des changements dans nos perceptions et des prises de conscience nouvelles. Le fou nous rassure également : il tient dans sa main derrière lui une rose blanche – son chemin vers la liberté et l’authenticité est soutenu par la mère divine.

Est-ce que 2022 sera l’année où tout se résout comme par magie? C’est très improbable. Avons-nous vraiment appris notre leçon? Sommes-nous capables de voir les raisons et schémas qui créent les distorsions dont nous faisons l’expérience aujourd’hui? Pouvons-nous identifier et adresser la part que nous jouons dans l’ombre collectif, particulièrement dans la tension qui existe entre notre besoin de sécurité et notre liberté ? Jusqu’à ce que nous voyions cela, nous ne pourrons pas avancer, nous retomberons dans le panier d’une réalité cassée et fragile. Notre curiosité a besoin d’aller jusqu’à identifier les sources qui se trouvent derrière les ruptures dans notre collectif humain, nous ne pouvons plus nous contenter de juste regarder les symptômes. Mais pour ceux et celles qui sont prêts à radicalement s’engager sur le chemin du cœur, cette année sera positivement magique.