Si 2020 était l’année du Lotus, 2021 sera l’année de la rose. Cette dernière année était dans le signe de la purification, de l’alignement et pureté. L’apprentissage de cette dernière année était de nous montrer tous les aspects sombres et obscurs dans nos vies, de nous aider à identifier ce qui ne nous sert plus, de tester notre alignement au milieu du chaos et de nous montrer le chemin vers la souveraineté en nous montrant tous les domaines de nos vies où nous avons perdu notre liberté. Comme on était en année 4, cette grande vague de purification s’est déferlée sur toutes les structures en place qui ne sont pas ancrées dans la pureté, qui ne sont pas créés depuis le coeur et a secoué les fondations de tout ce qui était et est corrompu. Les structures en place, tant internes qu’externes, ont commencé à s’effondrer comme jamais avant dans notre ère et continuent à nous montrer leurs fissures et incohérences.

En 2021 cette vague de désintégration continuera. S’il y a un mot à choisir pour résumer l’année qui commence, c’est « chaos ». Un chaos qui peut être fertile ou un chaos par lequel nous pouvons nous laisser submerger, le choix est en grande partie entre nos mains. Le chaos qui précède l’accouchement, un chaos qui annonce la naissance du nouveau, qui chante le prélude d’une nouvelle ère. Résister le changement ne fait plus sens, car la terre est déjà passée à autre chose et notre réalité collective à l’aube d’une nouvelle vie. Nous avons le choix entre nous aligner aux nouvelles énergies ou nous attacher au navire qui est en train de couler.

Nous passons d’une année 4 – qui nous a montré les limitations des structures en place – à une année 5. Le chiffre 5 crée de nouvelles opportunités, il y a plus d’ouverture qu’en année 4, même s’il y a aussi plus de chaos sur la surface. Le Chiffre 5 nous rappelle les 5 pétales de la rose de Vénus et c’est bien elle qui nous partagera les plus grands enseignements dans l’année à venir : quelle est notre capacité d’amour? Quelle est la capacité de nos coeurs? Vénus nous apprend à agir depuis le cœur, à créer avec amour, à générer de la beauté.
Beaucoup d’entre nous ressentiront le besoin de créer, de nous investir dans l’art, de nous nourrir de beauté. Nous avons été privés de beaucoup de beauté et sensibilité en 2020, ce qui a créé une énorme soif d’art, de musique et de beauté qui générera plein d’initiatives créatives dans cette nouvelle année.
Vénus, déesse qui émerge depuis l’océan, a perfectionné l’art de prospérer depuis le chaos. Elle nous enseigne donc aussi la flexibilité et testera également notre capacité d’adaptation dans ce nouveau cycle. Elle nous réapprend comment rentrer dans le flux, comment laisser couler notre vie de source. Plus nous accepterons de danser avec elle, plus nous aurons des facilités dans la dynamique de cette nouvelle année.

Qui dit rose dit aussi épines – nous nous piquerons à chaque fois que nous essayerons de contrôler ce qui se passe dans notre vie ou dans notre monde, de nous attacher à de fausses sécurités, d’agir depuis le mental ou de limiter un de nos élans intérieurs. La rose ne nous permettra pas de limiter son éclosion.

Nous passons du carré (chiffre 4 – structure, limitation, règles) au cercle (5 – ouverture, possibilités, cycles). Cela veut dire que nous serons obligés de fonctionner d’une façon plus libre, plus agile, dans le respect des cycles de la nature, de la terre et du monde. Pendant trop longtemps l’arrogance de l’Homme nous a fait croire que nous pourrions nous extraire des cycles de la vie, qu’ils ne s’appliquent pas à nous. Au lieu d’accueillir les cycles naturels – éclosion – déclin – mort – renaissance, nous avons cru au dogme de la croissance éternelle. Vénus nous montrera les limites de cette pensée et nous ne pourrions prospérer que si nous sommes solidaires avec la vie – comment pouvons-nous mener notre vie au mieux en harmonie avec le monde naturel, dans le respect de la vie des animaux, des plantes et des autres êtres vivants sur cette terre ? Comment pouvons-nous être plus solidaires avec les gens qui nous entourent, avec notre corps, avec notre cœur, avec la terre ?

Le pendant masculin de Vénus pendant cette nouvelle année est Merlin: le mage et guide qui nous apprend comment transcender notre réalité visible et piloter notre vie depuis notre intuition, comment nous laisser guider par notre connexion subtile au tissu de la vie? Nous irons bien si nous arrivons à faire confiance à notre boussole intérieure qui est synchronisée au rythme de la terre, si nous avons foi en la voix de notre âme et notre capacité d’entendre et ressentir le souffle de la vie. Merlin nous apprend comment naviguer les aux tempétueuses de ce monde en transformation et nous montre comment passer entre les mailles d’une réalité devenue trop étroite pour décider nous-mêmes de la façon dont nous aimerions mener notre vie. Merlin nous pose la question suivante: à quoi est-ce que vous accordez plus d’importance – aux lois corrompues de l’Homme ou aux lois universelles de la vie? Si nous souhaitons avancer en cette nouvelle année, nous avons besoin faire preuve du courage pour innover et colorier en dehors des lignes.
Merlin nous apprend comment canaliser la tension montante entre les polarités principales qui ont commencé à se cristalliser au sein de l’humanité et comment transformer cette tension électrique en jus créatif et force de vie. Il nous permettra par ailleurs également de vivre les chocs dont nous avons besoin pour nous mettre en mouvement et prendre action si nous nous sommes laissés endormir. Mais Merlin nous apporte également des cadeaux – il nous permet de renouer avec la magie. La magie qui de vie qui se manifeste quand nous jouons et nous nous laissons émerveiller. Nous pouvons avoir accès à cette magie en nous connectant à la terre et en nous connectant aux différents royaumes (animal, plantes, minéral, élémental…), car c’est bien eux qui nous initieront à la magie de la Nouvelle Terre.

En résumé, les mots clés de cette année 2021 sont chaos, amour, solidarité, créativité, courage et magie et avec cette palette nous créerons tous et toutes une oeuvre unique.


♣ Si vous souhaitez partager cet article, vous êtes plus que bienvenu, en citant clairement l’auteur et la source de l’article : « Cet article a été écrit par Anaïs Theyskens pour le site www.anais-jeanbaptiste.com »

Merci de partager ♣

Photo couverture: Adobe Stock